Darteil, André

25 January 1924 (Lyon [France])
Historical Notes

En décembre 1955 est constitué le Comité lyonnais du Mouvement pour les Etats-Unis d'Europe alors que la construction officielle de l'Europe vient de subir un coup d'arrêt avec l'échec de la Communauté européenne de défense (août 1954) et que l'Union européenne des fédéralistes (UEF) se déchire en donnant naissance à la branche du Mouvement fédéraliste européen (MFE) (1956-1959). Le comité compte des membres du MFE, de la Gauche européenne (tel le publiciste André Darteil), du Mouvement européen et quelques indépendants. Outre André Darteil, son organe directeur comprend le professeur André Boucherle, le pharmacien Frank Sérusclat, l'étudiant Marc Chartier... L'organigramme inclut une commission politique, une commission financière, une commission de la propagande, une commission d'études ouvrières.;Dans son mémorandum fondateur, le comité déclare: "On peut difficilement compter sur la bonne volonté des partis et des gouvernements dont l'immobilisme est cause du malaise actuel pour réaliser l'Europe unie. Seule la pression populaire les y conduira: l'action européenne doit être l'oeuvre de tous et le peuple, enfin informé, pourra imposer sa volonté". Ainsi, dès 1956, le comité devient l'organe régional de la campagne pour le Congrès du peuple européen (CPE) organisée de manière autonome par le leader maximaliste du MFE, Altiero Spinelli. Lyon figure parmi les sept villes-pilotes de l'initiative avec Strasbourg, Genève, Turin, Anvers, Düsseldorf et Sarrebrück. En dépit du succès des premières élections populaires et de la présentation, en 1959, à l'Assemblée parlementaire européenne et aux parlements nationaux d'un projet de traité instituant une Assemblée constituante européenne élue au suffrage universel, l'initiative s'essouffle rapidement: l'arrivée du général de Gaulle au pouvoir et le succès des Communautés européennes contribuent à son dépérissement puis à son absorption par le MFE en 1962. Mais le Comité lyonnais, qui a entre-temps fusionné avec le MFE, s'engage principalement dans les nouvelles formes d'action fédéralistes promues par ce dernier: Front social européen (printemps 1963), Front démocratique pour une Europe fédérale (FDEF) (été 1964). Il soutient par la suite le comité Horizon 80 en Rhône-Alpes.

Fonds Created
Fonds Related
Related Record Creators