Conférence des régions de l’Europe du Nord-Ouest

13 March 1955 (Liège [Belgique]) - 2001
Parallel forms of name

Konferenz für Raumordnung in Nordwesteuropa, Conferentie voor de Gewesten van Noord-West Europa, Conference of Regions of North-West-Europe

Name according to other Rules
CRENO CRONWE KRENWE CRENWE
Historical Notes

La ‘Conférence des régions de l’Europe du Nord-Ouest’ est le plus ancien des organismes transfrontaliers d’Europe. Elle est créée en 1959 comme association internationale, non gouvernementale, à but scientifique, dont le siège statutaire est à Liège et le secrétariat général à Bruges, hébergé par le Collège d’Europe. L’initiative est lancée par Victor Bure, Directeur Général de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme belge, qui trouve auprès de ses homologues allemand, français, luxembourgeois et néerlandais ainsi qu’auprès du président de la chambre de commerce et d'industrie d’Aix-la Chapelle, H. Heusch, également maire de la ville et co-fondateur du Prix Charlemagne, un écho positif. V. Bure et Hermann Heusch seront les deux premiers présidents de la CRENO.
Le cadre géographique de la CRENO est l’Europe du Nord-Ouest, à savoir les Pays-Bas, les ‘Länder’ occidentaux de la République fédérale d’Allemagne (‘Nordrhein-Westfalen’, ‘Rheinland-Pfalz’, ‘Saarland’ et ‘Baden-Württemberg’), le Nord et l’Est de la France (les départements Nord, Pas-de-Calais, Ardennes, Aube, Haute Marne, Marne, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Vosges, Bas-Rhin et Haut-Rhin), le Grand-Duché de Luxembourg et la Belgique et, à partir les années 1980, le Sud-Est de la Grande-Bretagne (région ‘South-East, incluant Londre 'Greater London Conurbation') englobant ainsi environ 70 Millions d’habitants.
La Conférence regroupe des spécialistes de l’aménagement du territoire notamment régional: urbanistes, géographes, économistes ou encore sociologues responsables du développement territorial dans leurs régions ou à titre personnel. Elle a pour but de coordonner les études en vue de développer une stratégie commune d’aménagement du territoire des régions intéressées. Le caractère supranational de nombreux problèmes auxquels se trouve affrontée l'Europe du Nord-Ouest impose une approche particulière dans cette région à dense intensité industrielle et commerciale et sectionnée par autant de frontières. Les statistiques et données socio-économiques de base varient d'un pays à l'autre et une harmonisation des instruments nécessaires à l'aménagement du territoire s'impose. Le développement de ‘nouvelles’ cartes géographiques harmonisées et transfrontalières devient une tâche importante et nécessaire. En plus de divers congrès et séminaires, la CRENO a organisé en tout dix-sept importantes journées d’études et au long de son existence plusieurs commissions et groupes de travail spécialisés se sont penchées sur des thèmes spécifiques comme par exemple, le tourisme, la qualité de vie, l'aménagement des eaux et les centrales électriques, la reconversion des régions minières, l'évolution de la population, le trafic fluvial, ferroviaire, aerien et routier et des facteurs climatiques.
Les organes statuaires de la CRENO sont le Président, le Conseil d’administration et l’Assemblée générale, qui se tient au moins une fois par an. La gestion est assurée par un Secrétariat général assuré depuis 1966 István Béla Ferenc Kormoss . La CRENO est financée par les contributions de ses membres, aux années 1960 au nombre d’environ 150, rassemblant individuels, associations et organisations.
Les pères fondateurs, pour la plupart membres actifs de la ‘Fédération internationale d’urbanisme d’aménagement du territoire’, ont opté pour une structure minimaliste, avec un budget initial de l’ordre de BEF 600.000,- par an, réparti en trois parties égales entre la République fédérale d’Allemagne, la France et le Benelux. Il s’agit d’une structure coopérative, chaque membre couvrant ses frais de participation et participe ‘in natura’ aux activités (recherches, dessins, impressions de documents etc.). Les colloques organisés s’autofinancent par les frais de participation [informations communiquées par M. Kormoss en janvier 2013].
Lors de l’Assemblée générale du 30/07/1998, le nombre minimum de membres requis (depuis 1994: 12) n’étant pas atteint, la CRENO cesse de facto d’exister et elle ne maintient qu'une activité symbolique de documentation.

Fonds Created